Rechercher
  • lhuissiersebastien

Dans mes massages, je veille à laisser de la place à l'intuition. C'est important pour moi, et c'est d'ailleurs pour cela que j'ai choisi de me former auprès de l'école du massage intuitif.

Comment définir l'intuition ?


L'intuition, pour moi, n'est pas une force obscure ni magique, qui me indiquerait quoi faire, où aller, ni que choisir. L'intuition n'est pas non plus cet ange gardien qui me soufflerait infailliblement le "bon chemin".

L'intuition, pour moi, ce sont les opinions de l'inconscient, issues de l'apprentissage par l'expérience.


En permanence, mon cerveau capte plein d'informations. Il observe des faits et établit, à partir de corrélations répétées, des liens de cause à effet.


Lorsque ces liens sont simples et invariablement fiables (par exemple : je bois mon thé encore fumant parce que je suis impatient, je me brûle la langue), ces observations deviennent des certitudes conscientes.


Mais lorsque ces liens sont complexes (beaucoup de facteurs se cumulent) ou lorsque la corrélation est fréquente mais non-systématique, je n’acquiert pas de connaissance sûre. Pourtant, face à une situation donnée, mon inconscient reconnait parfois des situations passées analogues, et émet des opinions quand à la conduite à tenir.


Par exemple : je suis un joueur d'échec, j'ai déjà joué des milliers de parties. Pourtant chaque partie est unique. Je ne peux pas "connaître" le meilleur coup, avec certitude, à partir des parties que j'ai déjà joué. Pourtant, je "sens" que tel coup est bon. Comment ? J'en ai l'intuition. Je ne sais pas dire pourquoi, je ne sais pas l'expliquer, autrement qu'en disant : à partir de l'ensemble des parties que j'ai déjà réalisé, mon inconscient a émis une opinion quand au coup que je devrais faire.


Faut-il toujours suivre son intuition ?


J'aurais tendance à dire : quand une question contient le mot toujours ou le mot jamais, la réponse est non. L'intuition n'est pas infaillible. Le raisonnement conscient, méthodique, est parfois plus approprié.


Ce que je peux ajouter en revanche, c'est que :

- on ne peut pas raisonner son inconscient

- nos opinions inconscientes s'expriment par le corps, notamment au travers des émotions


Il en résulte que si l'on ne prend pas la peine d'écouter son intuition, de la considérer, elle doit trouver des moyens de plus en plus violents de s'exprimer (douleurs, mal-être, etc.). Je pense que pour les décisions fondamentales, les choix de vies, aller à l'encontre de son intuition a des conséquences psychosomatiques non-négligeables.


Pourquoi inviter l'intuition dans le massage ?


Le massage est avant tout un art relationnel, un art de la communication par le toucher. Or les relations humaines et la communication entre les êtres humains, sont extrêmement subtiles et complexes. Si la communication verbale est complexe, la communication non-verbale l'est encore cent fois plus ! Il me semble littéralement impossible de communiquer sans intuition.

Les gestes techniques du massage sont un langage. Mais l'art du massage est un art de la communication. Il s'agit de rester à l'écoute, ouvert à l'inattendu, à la poésie, au jeu, au passage des émotions. Les connaissances anatomiques, et les techniques protocolaires définissent un cadre. Pour naviguer dans ce cadre, l'intuition est un guide.


  • lhuissiersebastien

Je vous partage aujourd'hui une deuxième musique que j'apprécie beaucoup :

Makambo de Geoffrey Oryema

J'utilise cette musique introduction de certaines de mes playlists de massage, autant pour la relaxation coréenne que pour le massage californien. Son coté tranquille rassurant aide à trouver l'apaisement et à entrer dans de bonnes disposions corporelles et mentales pour profiter du massage.


Elle invite à ralentir son souffle, à se déposer dans le sol, et à détacher les pensées de son esprit, pour être disponible et présent aux sensations du massage.

  • lhuissiersebastien

J'aimerais vous partager un documentaire visible (gratuitement) sur arte TV :


"Le pouvoir des caresses - le toucher, un contact vital"

Ce documentaire aborde d'un point de vue scientifique l'importance du toucher dans notre quotidien, pour notre santé et pour notre bien-être.


Il fournit des pistes scientifiques d'explication de beaucoup de choses qui se jouent dans un massage :


- Quand nous sommes touchés, comment savons nous identifier l'intention de celui ou celle qui nous touche ?


- Pourquoi les massages font-ils du bien ?


- Pourquoi l'auto-massage n'est-il pas aussi agréable que le massage ? (Cela complète d'ailleurs, par des arguments scientifiques, une de mes précédente dissertation sur le sujet : Pourquoi se faire un auto-massage est-il moins relaxant que de recevoir massage ? )

Voici en résumé la réponse que fournit le documentaire à ce propos :

Les fibres CT réagissent spécifiquement au "toucher-caresse" et sont à l'origine de la distinction entre un toucher "agréable" et "désagréable". Elles servent à identifier l'intention qui accompagne un contact physique, en envoyant des signaux à notre cerveau. Lors d'un auto-massage, notre cerveau est déjà au courant de notre intention, et sait même anticiper les effets ressentis de nos gestes. Les signaux envoyés par les fibres CT n'apportent alors aucune information nouvelle ou pertinente pour le cerveau, et sont par conséquent atténuées.


- Pourquoi nous touchons nous le visage lorsque nous sommes anxieux ?


Regarder ce documentaire m'a bien conforté dans mon choix d'orientation professionnelle :

Les massages, c'est important !